Cela fait une année maintenant que la "Belgique de l'est" (le nom revendiqué de la Communauté germanophone depuis 2017) a institutionnalisé ce système permanent de participation citoyenne, aux côtés de son parlement. Le Conseil citoyen permanent, composé de citoyens tirés au sort, est appelé à déterminer chaque année des thématiques qui seront débattues au sein de panels citoyens indépendants, eux aussi représentatifs de la population en Communauté germanophone. Ces panels doivent formuler des recommandations transmises au parlement et au gouvernement, qui se sont engagés à les prendre en compte. La commissaire croate a souhaité rencontrer les autorités et l'assemblée citoyenne. Elle a eu un échange de vues avec les représentants du "Bürgerrat". La Conférence sur l'avenir de l'Europe, voulue par les présidents de la Commission européenne, du Conseil et du Parlement, vise à donner aux citoyens européens la possibilité de peser davantage sur l'action de l'Union. Elle parie sur "un débat ouvert, inclusif, transparent et structuré avec des citoyens de divers horizons et de toutes conditions sociales". L'idée est d'inaugurer officiellement l'exercice le 9 mai prochain, à l'occasion de la Journée de l'Europe, 70 ans après la signature de la déclaration Schuman et 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Commission et le Parlement ont déjà présenté leurs positions sur l'organisation de la conférence. Ils attendent celle des États membres (Conseil) avant de négocier un projet commun. (Belga)

Cela fait une année maintenant que la "Belgique de l'est" (le nom revendiqué de la Communauté germanophone depuis 2017) a institutionnalisé ce système permanent de participation citoyenne, aux côtés de son parlement. Le Conseil citoyen permanent, composé de citoyens tirés au sort, est appelé à déterminer chaque année des thématiques qui seront débattues au sein de panels citoyens indépendants, eux aussi représentatifs de la population en Communauté germanophone. Ces panels doivent formuler des recommandations transmises au parlement et au gouvernement, qui se sont engagés à les prendre en compte. La commissaire croate a souhaité rencontrer les autorités et l'assemblée citoyenne. Elle a eu un échange de vues avec les représentants du "Bürgerrat". La Conférence sur l'avenir de l'Europe, voulue par les présidents de la Commission européenne, du Conseil et du Parlement, vise à donner aux citoyens européens la possibilité de peser davantage sur l'action de l'Union. Elle parie sur "un débat ouvert, inclusif, transparent et structuré avec des citoyens de divers horizons et de toutes conditions sociales". L'idée est d'inaugurer officiellement l'exercice le 9 mai prochain, à l'occasion de la Journée de l'Europe, 70 ans après la signature de la déclaration Schuman et 75 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Commission et le Parlement ont déjà présenté leurs positions sur l'organisation de la conférence. Ils attendent celle des États membres (Conseil) avant de négocier un projet commun. (Belga)