Si le père ou la mère décède avant qu'il (elle) ait pris ou épuisé ce congé, ce dernier n'est pas transférable au parent survivant. Alors même que ce par...

Si le père ou la mère décède avant qu'il (elle) ait pris ou épuisé ce congé, ce dernier n'est pas transférable au parent survivant. Alors même que ce parent voit s'ajouter les soucis financiers et administratifs à la souffrance. Plusieurs députés souhaiteraient rendre ce transfert possible. La ministre de l'Emploi, Nathalie Muylle (CD&V), leur a répondu qu'en vertu de la nouvelle directive européenne 2019/1158, relative à l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et aidants, deux des quatre mois ne sont pas transférables d'un parent à l'autre. Le Conseil national du Travail doit transposer cette directive dans notre droit pour le 2 août 2022. " A lui de veiller à ce que la nouvelle loi soit en phase avec le texte européen. " M. La.