L'employeur assume financièrement les trois premiers jours et la mutuelle les sept autres. Les statistiques indiquent, dans la pra...

L'employeur assume financièrement les trois premiers jours et la mutuelle les sept autres. Les statistiques indiquent, dans la pratique, un très léger recul de cet avantage social instauré en 2002. Alors même qu'à la Chambre, une majorité se profile pour rendre ce congé obligatoire et pour l'allonger, jusqu'à 20 voire 30 jours. En 2018, le nombre de bénéficiaires de ce congé était de 54 422, contre 56 601 en 2015. Le nombre de jours portés à charge de l'assurance indemnités, de 387 237 en 2015, n'était plus que de 371 078 en 2018. A noter que les trois jours pris en charge par l'employeur ne sont pas pris en compte dans ces chiffres. M. La.