Le Slovaque de 52 ans, commissaire européen depuis 2009 et actuellement en charge de l'Énergie, se lance ainsi dans la course pour être désigné candidat principal ("Spitzenkandidat", ou tête de liste) du PSE, en vue de remplacer l'actuel président, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, après les élections de mai 2019. M. Sefcovic s'est érigé en rassembleur de l'est et de l'ouest, du nord et du sud au sein de l'UE, en proposant une voie qu'il veut progressiste. Car faire face aux "multiples changements sociétaux que beaucoup de gens ressentent comme des menaces" ne signifie pas suivre la voie des "fausses promesses" venant des populistes, anti-européens et xénophobes, a-t-il souligné, s'exprimant en anglais et en français. Auparavant, le chef de groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen, l'Allemand Manfred Weber, avait lui aussi affiché sa volonté de devenir le "Spitzenkandidat" de sa formation politique. Contrairement à ce dernier, M. Sefcovic a répondu aux questions des journalistes lors de sa déclaration de candidature. (Belga)

Le Slovaque de 52 ans, commissaire européen depuis 2009 et actuellement en charge de l'Énergie, se lance ainsi dans la course pour être désigné candidat principal ("Spitzenkandidat", ou tête de liste) du PSE, en vue de remplacer l'actuel président, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, après les élections de mai 2019. M. Sefcovic s'est érigé en rassembleur de l'est et de l'ouest, du nord et du sud au sein de l'UE, en proposant une voie qu'il veut progressiste. Car faire face aux "multiples changements sociétaux que beaucoup de gens ressentent comme des menaces" ne signifie pas suivre la voie des "fausses promesses" venant des populistes, anti-européens et xénophobes, a-t-il souligné, s'exprimant en anglais et en français. Auparavant, le chef de groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen, l'Allemand Manfred Weber, avait lui aussi affiché sa volonté de devenir le "Spitzenkandidat" de sa formation politique. Contrairement à ce dernier, M. Sefcovic a répondu aux questions des journalistes lors de sa déclaration de candidature. (Belga)