"Je suis très fier des 3.000 collaborateurs qui se donnent jour et nuit pour rendre possible la production de masse du vaccin, dans cette usine qui est la plus importante d'Europe", a commenté M. Breton. Le commissaire s'est longuement entretenu avec les dirigeants du site de Puurs. Ils ont notamment évoqué la complexité du processus de production du vaccin de Pfizer et BioNTech. En quittant l'entreprise, Thierry Breton s'est dit confiant quant à la capacité de l'usine de livrer 100 millions de doses par mois d'ici fin juin. Soit le double du rythme actuel. (Belga)

"Je suis très fier des 3.000 collaborateurs qui se donnent jour et nuit pour rendre possible la production de masse du vaccin, dans cette usine qui est la plus importante d'Europe", a commenté M. Breton. Le commissaire s'est longuement entretenu avec les dirigeants du site de Puurs. Ils ont notamment évoqué la complexité du processus de production du vaccin de Pfizer et BioNTech. En quittant l'entreprise, Thierry Breton s'est dit confiant quant à la capacité de l'usine de livrer 100 millions de doses par mois d'ici fin juin. Soit le double du rythme actuel. (Belga)