Ce dossier constitue un point délicat à l'agenda de la réunion dirigée par la Première ministre Sophie Wilmès (MR). À l'issue de la dernière réunion du Conseil National de Sécurité, plusieurs épidémiologistes et scientifiques avaient critiqué le fait que l'on avait adapté les règles concernant les contacts sans les avoir liées au dit baromètre jugé indispensable. La ministre de la Santé Publique, Maggie De Block (Open Vld) avait alors indiqué que les experts de la Celeval avaient encore besoin de quelques jours pour affiner l'instrument. Elle avait précisé que l'on travaillerait sur base du nombre d'hospitalisations et du nombre de lits occupés en soins intensifs. Une série de facteurs correctifs seraient pris en compte notamment pour éviter que les grandes villes qui disposent de nombreux hôpitaux (ndlr: et qui accueillent nombre de patients de l'extérieur) ne restent constamment dans le rouge. (Belga)

Ce dossier constitue un point délicat à l'agenda de la réunion dirigée par la Première ministre Sophie Wilmès (MR). À l'issue de la dernière réunion du Conseil National de Sécurité, plusieurs épidémiologistes et scientifiques avaient critiqué le fait que l'on avait adapté les règles concernant les contacts sans les avoir liées au dit baromètre jugé indispensable. La ministre de la Santé Publique, Maggie De Block (Open Vld) avait alors indiqué que les experts de la Celeval avaient encore besoin de quelques jours pour affiner l'instrument. Elle avait précisé que l'on travaillerait sur base du nombre d'hospitalisations et du nombre de lits occupés en soins intensifs. Une série de facteurs correctifs seraient pris en compte notamment pour éviter que les grandes villes qui disposent de nombreux hôpitaux (ndlr: et qui accueillent nombre de patients de l'extérieur) ne restent constamment dans le rouge. (Belga)