Le point avait déjà été abordé en comité de concertation le mois dernier sans que les différentes parties ne parviennent à s'entendre sur la répartition des recettes. Le blocage s'est répété mercredi matin. La clé de répartition 80/20 utilisée lors de la dernière procédure d'octroi ne convient en effet plus aux entités fédérées, qui demandent une part plus importante du gâteau. Afin de pouvoir lancer la procédure d'octroi de ces licences à la fin de cette année ou au début de l'année prochaine, le gouvernement fédéral devait s'entendre avec les Régions, compétentes pour le secteur des médias. Faute d'accord, il faudra attendre les élections et la formation des prochains gouvernements. Offrant un débit plus rapide, la technologie 5G permet surtout de réduire le délai de connexion entre les appareils. Selon la Commission européenne, chaque Etat membre devra proposer une couverture 5G dans au moins une ville d'ici 2020. Et en 2025, l'ensemble des zones urbaines devront en être équipées. L'absence d'accord en comité de concertation est "regrettable" et "nous fait perdre du temps pour le déploiement de la 5G", a insisté M. De Backer. (Belga)

Le point avait déjà été abordé en comité de concertation le mois dernier sans que les différentes parties ne parviennent à s'entendre sur la répartition des recettes. Le blocage s'est répété mercredi matin. La clé de répartition 80/20 utilisée lors de la dernière procédure d'octroi ne convient en effet plus aux entités fédérées, qui demandent une part plus importante du gâteau. Afin de pouvoir lancer la procédure d'octroi de ces licences à la fin de cette année ou au début de l'année prochaine, le gouvernement fédéral devait s'entendre avec les Régions, compétentes pour le secteur des médias. Faute d'accord, il faudra attendre les élections et la formation des prochains gouvernements. Offrant un débit plus rapide, la technologie 5G permet surtout de réduire le délai de connexion entre les appareils. Selon la Commission européenne, chaque Etat membre devra proposer une couverture 5G dans au moins une ville d'ici 2020. Et en 2025, l'ensemble des zones urbaines devront en être équipées. L'absence d'accord en comité de concertation est "regrettable" et "nous fait perdre du temps pour le déploiement de la 5G", a insisté M. De Backer. (Belga)