Le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), lui a confirmé que la loi sur le bien-être animal prévoyait des di...

Le ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), lui a confirmé que la loi sur le bien-être animal prévoyait des dispositions pénales en cas de cruauté envers les animaux. Il a également évoqué un arrêt de la Cour européenne de justice, de Strasbourg, spécifiant qu'une attaque contre un chien policier équivalait à une attaque contre un fonctionnaire de police. Et le ministre dit voir une plus-value dans le fait d'insérer la violence à l'encontre d'un chien policier dans une loi distincte et, éventuellement, comme le prévoit l'arrêt de Strasbourg, d'assimiler ces faits aux actes de violence contre des fonctionnaires de police. M.L.