"La situation sécuritaire en Afghanistan nécessite un renforcement de la pression internationale en faveur d'un accord politique pour mettre fin à ce conflit, et donner au peuple afghan le gouvernement qu'ils veulent et qu'ils méritent", a-t-il tweeté. Sans nommer de pays précisément, Lloyd Austin a indiqué que "le monde entier (pouvait) aider en poursuivant cette pression". Cet appel intervient au lendemain de l'annonce faite par le président Joe Biden, qui a affirmé que le retrait des troupes américaines serait achevé le 31 août, après près de vingt ans de guerre. Les talibans ont affirmé vendredi contrôler 85% du territoire de l'Afghanistan, dont deux importants postes-frontières avec l'Iran et le Turkménistan, après deux mois d'offensive tous azimuts contre les forces de Kaboul. Le Pakistan soutient les talibans depuis des décennies, tandis que l'Iran, après avoir failli entrer en guerre avec eux dans les années 1990, exerce aujourd'hui une influence considérable sur au moins une importante faction talibane. Mercredi, des délégations du gouvernement afghan et des talibans s'étaient rencontrées en Iran après des mois de négociations au point mort au Qatar. Les Etats-Unis espèrent que "d'autres nations de la région", "quelles que soient leurs relations bilatérales avec l'Afghanistan" soutiennent "une solution pacifique négociée pour que cela ne finisse pas en guerre civile", a déclaré jeudi le porte-parole du Pentagone John Kirby. (Belga)

"La situation sécuritaire en Afghanistan nécessite un renforcement de la pression internationale en faveur d'un accord politique pour mettre fin à ce conflit, et donner au peuple afghan le gouvernement qu'ils veulent et qu'ils méritent", a-t-il tweeté. Sans nommer de pays précisément, Lloyd Austin a indiqué que "le monde entier (pouvait) aider en poursuivant cette pression". Cet appel intervient au lendemain de l'annonce faite par le président Joe Biden, qui a affirmé que le retrait des troupes américaines serait achevé le 31 août, après près de vingt ans de guerre. Les talibans ont affirmé vendredi contrôler 85% du territoire de l'Afghanistan, dont deux importants postes-frontières avec l'Iran et le Turkménistan, après deux mois d'offensive tous azimuts contre les forces de Kaboul. Le Pakistan soutient les talibans depuis des décennies, tandis que l'Iran, après avoir failli entrer en guerre avec eux dans les années 1990, exerce aujourd'hui une influence considérable sur au moins une importante faction talibane. Mercredi, des délégations du gouvernement afghan et des talibans s'étaient rencontrées en Iran après des mois de négociations au point mort au Qatar. Les Etats-Unis espèrent que "d'autres nations de la région", "quelles que soient leurs relations bilatérales avec l'Afghanistan" soutiennent "une solution pacifique négociée pour que cela ne finisse pas en guerre civile", a déclaré jeudi le porte-parole du Pentagone John Kirby. (Belga)