M. Stoltenberg s'est félicité de l'accent mis par le président Biden "sur la reconstruction des alliances", peut-on lire dans un communiqué de l'organisation de défense internationale. Il a souligné l'importance de l'Otan en tant que lieu de liaison entre Européens et Américains. "Ensemble, nous pouvons relever des défis qu'aucun de nos pays ne peut affronter seul", a-t-il affirmé. Le patron de l'Alliance et le président américain ont convenu de travailler ensemble à la préparation du sommet de l'Otan qui se tiendra à Bruxelles dans le courant de l'année. Les deux leaders ont également abordé l'éventail des défis auxquels les alliés de l'Otan sont confrontés, tels que la lutte contre le terrorisme international, notamment en Afghanistan et en Irak, le positionnement face à la Russie ainsi que la Chine. Ils ont également affirmé leur intention de travailler ensemble sur d'autres défis mondiaux tels que le changement climatique et la pandémie du coronavirus. Le président américain et le chef de l'Otan ont aussi souligné la nécessité de "maintenir l'élan en faveur d'une augmentation des dépenses de défense, afin d'assurer la sécurité de nos (membres de l'Alliance) dans un monde imprévisible". (Belga)

M. Stoltenberg s'est félicité de l'accent mis par le président Biden "sur la reconstruction des alliances", peut-on lire dans un communiqué de l'organisation de défense internationale. Il a souligné l'importance de l'Otan en tant que lieu de liaison entre Européens et Américains. "Ensemble, nous pouvons relever des défis qu'aucun de nos pays ne peut affronter seul", a-t-il affirmé. Le patron de l'Alliance et le président américain ont convenu de travailler ensemble à la préparation du sommet de l'Otan qui se tiendra à Bruxelles dans le courant de l'année. Les deux leaders ont également abordé l'éventail des défis auxquels les alliés de l'Otan sont confrontés, tels que la lutte contre le terrorisme international, notamment en Afghanistan et en Irak, le positionnement face à la Russie ainsi que la Chine. Ils ont également affirmé leur intention de travailler ensemble sur d'autres défis mondiaux tels que le changement climatique et la pandémie du coronavirus. Le président américain et le chef de l'Otan ont aussi souligné la nécessité de "maintenir l'élan en faveur d'une augmentation des dépenses de défense, afin d'assurer la sécurité de nos (membres de l'Alliance) dans un monde imprévisible". (Belga)