Le compromis remonte à la constitution de la liste électorale pour la Flandre orientale avant les élections de 2014. Il avait été convenu que Sas Van Rouveroij prenne la place de Herman De Croo mi-2016. Mais ce dernier souhaite rester en poste, a-t-il clairement laissé entendre à plusieurs reprises ces derniers mois. En attendant ce changement à mi-parcours, M. Van Rouveroij avait été nommé chef de cabinet d'Annemie Turtelboom, ministre des Finances, du Budget et de l'Energie du gouvernement flamand. Depuis que celle-ci a démissionné et été remplacée par Bart Tommelein, le Gantois ne se voit pas rester chef de cabinet. "Bart et moi sommes amis. J'ai longtemps été chef de groupe et il a été un temps chef de groupe au Parlement flamand. La relation chef de cabinet-ministre est désagréable", explique-t-il dans De Tijd. Lieven Cobbaert, ancien collaborateur parlementaire de Bart Tommelein, le remplacera au cabinet. (Belga)

Le compromis remonte à la constitution de la liste électorale pour la Flandre orientale avant les élections de 2014. Il avait été convenu que Sas Van Rouveroij prenne la place de Herman De Croo mi-2016. Mais ce dernier souhaite rester en poste, a-t-il clairement laissé entendre à plusieurs reprises ces derniers mois. En attendant ce changement à mi-parcours, M. Van Rouveroij avait été nommé chef de cabinet d'Annemie Turtelboom, ministre des Finances, du Budget et de l'Energie du gouvernement flamand. Depuis que celle-ci a démissionné et été remplacée par Bart Tommelein, le Gantois ne se voit pas rester chef de cabinet. "Bart et moi sommes amis. J'ai longtemps été chef de groupe et il a été un temps chef de groupe au Parlement flamand. La relation chef de cabinet-ministre est désagréable", explique-t-il dans De Tijd. Lieven Cobbaert, ancien collaborateur parlementaire de Bart Tommelein, le remplacera au cabinet. (Belga)