Le Contrôle des Lois Sociales (CLS) a effectué deux contrôles non annoncés sur le chantier de la future station de métro Toots Thielemans à Bruxelles, le second ayant eu lieu jeudi. Il a relevé des irrégularités relatives au non-respect des règles régissant le temps de travail et régissant le travail le samedi, selon l'auditorat. "Par ailleurs, les éléments recueillis par le CLS posent la question de la réalité ou de la régularité du détachement de tout ou d'une partie des travailleurs", a-t-il précisé. Compte tenu du résultat des contrôles, l'auditorat du travail de Bruxelles a décidé vendredi d'interdire la poursuite du chantier. "Cette interdiction sera levée lorsque les sociétés actives sur le chantier auront transmis à l'Auditorat les documents demandés par celui-ci et lorsqu'elles auront versé divers montants en vue de garantir tant le paiement des salaires que le paiement des cotisations sociales", a expliqué l'autorité judiciaire. Celle-ci a déclaré "insister sur le nécessaire respect par tous les acteurs de la construction des règles relatives à la sécurité sociale et à la sécurité des travailleurs". (Belga)

Le Contrôle des Lois Sociales (CLS) a effectué deux contrôles non annoncés sur le chantier de la future station de métro Toots Thielemans à Bruxelles, le second ayant eu lieu jeudi. Il a relevé des irrégularités relatives au non-respect des règles régissant le temps de travail et régissant le travail le samedi, selon l'auditorat. "Par ailleurs, les éléments recueillis par le CLS posent la question de la réalité ou de la régularité du détachement de tout ou d'une partie des travailleurs", a-t-il précisé. Compte tenu du résultat des contrôles, l'auditorat du travail de Bruxelles a décidé vendredi d'interdire la poursuite du chantier. "Cette interdiction sera levée lorsque les sociétés actives sur le chantier auront transmis à l'Auditorat les documents demandés par celui-ci et lorsqu'elles auront versé divers montants en vue de garantir tant le paiement des salaires que le paiement des cotisations sociales", a expliqué l'autorité judiciaire. Celle-ci a déclaré "insister sur le nécessaire respect par tous les acteurs de la construction des règles relatives à la sécurité sociale et à la sécurité des travailleurs". (Belga)