"Nous n'avons pas d'autres choix que de demander la faillite pour deux des trois sociétés: Thomas Cook Belgique (70 collaborateurs) et Thomas Cook Retail (5 personnes)", a ajouté M. Dekeyser. Pour la troisième société, Thomas Cook Retail Belgique, qui comprend le siège et les agences, il sera demandé une protection contre les créanciers. Selon le CEO, il y a des "contacts approfondis" en cours avec des investisseurs pour rendre cette dernière entité partiellement ou totalement rentable. Le CEO a encore précisé que les salaires de septembre seraient payés. (Belga)