La RDC et son ancienne puissance coloniale ont signé le 22 février un "accord en vue de la réouverture de la maison Schengen", une sorte de consulat européen géré par la Belgique pour traiter les demandes de visas des ressortissants congolais au nom de 18 pays du Vieux-Continent (dix-sept Etats-membres de l'UE plus la Norvège). Dans le même temps - autre signe de sortie de crise après l'investiture d'un nouveau président, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo -, Kinshasa a autorisé la compagnie aérienne Brussels Airlines à effectuer à nouveau sept liaisons hebdomadaires entre Bruxelles et la capitale congolaise. Le nouveau "centre européen des visas" (CEV) accueillera ses premiers visiteurs dès vendredi matin, a indiqué mercredi le chargé d'affaires ad intérim belge à Kinshasa, Philippe Brochain, lors d'une visite guidée du bâtiment organisée à l'attention de responsables congolais, des représentants des ambassades des pays de l'UE et de l'espace Schengen ainsi que des compagnies Brussels Airlines et Air France et de la presse kinoise. Un dispositif de rendez-vous a été mis en place pour la procédure de demande de visa de la part des Congolais candidats à un séjour en Europe. "Cette innovation permet d'éviter de longues heures d'attente lorsque les demandeurs de visa se présentaient le matin tôt pour déposer leur demande", a précisé M. Brochain. (Belga)

La RDC et son ancienne puissance coloniale ont signé le 22 février un "accord en vue de la réouverture de la maison Schengen", une sorte de consulat européen géré par la Belgique pour traiter les demandes de visas des ressortissants congolais au nom de 18 pays du Vieux-Continent (dix-sept Etats-membres de l'UE plus la Norvège). Dans le même temps - autre signe de sortie de crise après l'investiture d'un nouveau président, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo -, Kinshasa a autorisé la compagnie aérienne Brussels Airlines à effectuer à nouveau sept liaisons hebdomadaires entre Bruxelles et la capitale congolaise. Le nouveau "centre européen des visas" (CEV) accueillera ses premiers visiteurs dès vendredi matin, a indiqué mercredi le chargé d'affaires ad intérim belge à Kinshasa, Philippe Brochain, lors d'une visite guidée du bâtiment organisée à l'attention de responsables congolais, des représentants des ambassades des pays de l'UE et de l'espace Schengen ainsi que des compagnies Brussels Airlines et Air France et de la presse kinoise. Un dispositif de rendez-vous a été mis en place pour la procédure de demande de visa de la part des Congolais candidats à un séjour en Europe. "Cette innovation permet d'éviter de longues heures d'attente lorsque les demandeurs de visa se présentaient le matin tôt pour déposer leur demande", a précisé M. Brochain. (Belga)