Si les résultats de ces études menées par l'UZ Louvain et le CHU de Liège se révèlent positifs, "cette thérapie pourrait être un appoint essentiel pour les patients en phase aiguë, pour lesquels nous ne disposons pas encore de médicaments qui puissent éliminer le virus", souligne M. Van Laethem. "Sans nouveaux donateurs, ces études devront être suspendues puisqu'actuellement les stocks de plasma s'épuisent". La Croix-Rouge recherche des donateurs majeurs en bonne santé, guéris du coronavirus et qui ne présentent plus aucun symptôme depuis 17 jours. Pour des raisons immunologiques, les femmes ayant déjà eu une grossesse (arrivée à terme ou non) ne peuvent pas participer. Les volontaires qui répondent aux critères et désireux de participer peuvent prendre contact avec leur médecin traitant ou avec le service du sang de la Croix-Rouge de Belgique via le site www.plasmacovid19.be ou au numéro 081/58.59.88. (Belga)

Si les résultats de ces études menées par l'UZ Louvain et le CHU de Liège se révèlent positifs, "cette thérapie pourrait être un appoint essentiel pour les patients en phase aiguë, pour lesquels nous ne disposons pas encore de médicaments qui puissent éliminer le virus", souligne M. Van Laethem. "Sans nouveaux donateurs, ces études devront être suspendues puisqu'actuellement les stocks de plasma s'épuisent". La Croix-Rouge recherche des donateurs majeurs en bonne santé, guéris du coronavirus et qui ne présentent plus aucun symptôme depuis 17 jours. Pour des raisons immunologiques, les femmes ayant déjà eu une grossesse (arrivée à terme ou non) ne peuvent pas participer. Les volontaires qui répondent aux critères et désireux de participer peuvent prendre contact avec leur médecin traitant ou avec le service du sang de la Croix-Rouge de Belgique via le site www.plasmacovid19.be ou au numéro 081/58.59.88. (Belga)