BE-Alert est le système d'alerte national qui permet aux autorités de diffuser un message à la population en situation d'urgence, que ce soit par appel vocal, SMS ou courriel. Les personnes inscrites à BE-Alert auraient, dans la nuit de jeudi à vendredi, dû être notifiées de la panne dans les centres d'urgence qui a rendu les numéros 100, 101 et 112 injoignables jusque 06h00. Les problèmes se sont manifestés vers minuit à la suite d'une panne technique chez Proximus. Cette dernière pourrait, selon le Centre de crise, avoir eu des conséquences sur les SMS de BE-Alert. "Nous analysons ce qui a dysfonctionné", a indiqué Yves Stevens, porte-parole du Centre de crise. "Il est vrai que l'envoi a été plus lent mais il est encore trop tôt pour parler de problème majeur." Mme Berx, qui a qualifié l'effet de la panne d'"inacceptable" entend recadrer Proximus. "Une panne est survenue il y a quelques années et l'opérateur nous a assuré que cela ne se reproduirait plus." Proximus soutient quant à lui que la panne de jeudi soir n'a eu d'impact que sur la téléphonie fixe, et non sur les SMS. Les autorités peuvent, en cas de réseau téléphonique surchargé, également diffuser une alerte via des canaux complémentaires. De nombreux internautes sur les réseaux sociaux ont cependant indiqué ne pas avoir été avertis de la panne survenue dans les centres d'urgence. Une réunion de crise est actuellement en cours afin de déterminer ce qui a dysfonctionné et comment éviter que cela ne se reproduise à l'avenir. (Belga)

BE-Alert est le système d'alerte national qui permet aux autorités de diffuser un message à la population en situation d'urgence, que ce soit par appel vocal, SMS ou courriel. Les personnes inscrites à BE-Alert auraient, dans la nuit de jeudi à vendredi, dû être notifiées de la panne dans les centres d'urgence qui a rendu les numéros 100, 101 et 112 injoignables jusque 06h00. Les problèmes se sont manifestés vers minuit à la suite d'une panne technique chez Proximus. Cette dernière pourrait, selon le Centre de crise, avoir eu des conséquences sur les SMS de BE-Alert. "Nous analysons ce qui a dysfonctionné", a indiqué Yves Stevens, porte-parole du Centre de crise. "Il est vrai que l'envoi a été plus lent mais il est encore trop tôt pour parler de problème majeur." Mme Berx, qui a qualifié l'effet de la panne d'"inacceptable" entend recadrer Proximus. "Une panne est survenue il y a quelques années et l'opérateur nous a assuré que cela ne se reproduirait plus." Proximus soutient quant à lui que la panne de jeudi soir n'a eu d'impact que sur la téléphonie fixe, et non sur les SMS. Les autorités peuvent, en cas de réseau téléphonique surchargé, également diffuser une alerte via des canaux complémentaires. De nombreux internautes sur les réseaux sociaux ont cependant indiqué ne pas avoir été avertis de la panne survenue dans les centres d'urgence. Une réunion de crise est actuellement en cours afin de déterminer ce qui a dysfonctionné et comment éviter que cela ne se reproduise à l'avenir. (Belga)