"Que l'on apporte une réponse de long terme, avec une vision cohérente qui ne puisse pas être mise en cause tous les cinq ans, dotant notre pays d'une stratégie en matière climatique, énergétique et de mobilité", déclare M. Prévot dans Le Soir. Les premiers mois de la prochaine législature seraient consacrés à cet enjeu. "J'aimerais que nous puissions avoir le même sens des responsabilités et convenir dès à présent que dans la foulée du scrutin, et peu importent les résultats et les alliances, les présidents des partis démocratiques consacrent les premiers mois de la législature - quatre à huit mois - à conclure un octopus climatique, parallèlement à leurs discussions sur les autres enjeux", ajoute-t-il. (Belga)

"Que l'on apporte une réponse de long terme, avec une vision cohérente qui ne puisse pas être mise en cause tous les cinq ans, dotant notre pays d'une stratégie en matière climatique, énergétique et de mobilité", déclare M. Prévot dans Le Soir. Les premiers mois de la prochaine législature seraient consacrés à cet enjeu. "J'aimerais que nous puissions avoir le même sens des responsabilités et convenir dès à présent que dans la foulée du scrutin, et peu importent les résultats et les alliances, les présidents des partis démocratiques consacrent les premiers mois de la législature - quatre à huit mois - à conclure un octopus climatique, parallèlement à leurs discussions sur les autres enjeux", ajoute-t-il. (Belga)