Interrogé dans la Libre, le président des socialistes francophones, Elio Di Rupo, a rappelé le projet de son parti de légaliser le cannabis afin d'éviter que de très nombreux jeunes ne soient contraints de se fournir dans une filière illégale tenue par un milieu mafieux. "Nous allons redéposer un texte de loi et nous ferons tout pour l'inscrire dans l'accord du gouvernement", a ajouté M. Di Rupo. Le cdH ne veut pas entendre parler. "Le cdH fera tout pour ne pas inscrire la légalisation du cannabis (sauf thérapeutique) dans l'accord de gouvernement fédéral. Pour protéger la santé de nos jeunes", a lancé la cheffe de groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck, sur twitter. Le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), s'est montré plus direct encore, en s'en prenant à M. Di Rupo. "Nous n'y participerons pas", a-t-il lancé sur les ondes de la VRT, avant d'ajouter: "J'espère que le président du PS n'avait pas lui-même fumé lorsqu'il a fait une telle proposition". (Belga)