"Le cdH est de longue date un fervent défenseur de la société civile et a lui-même déjà pratiqué pareilles désignations (Marie-Dominique Simonet, Josly Piette, Alda Greoli, ...). L'idée est séduisante mais le problème n'est pas là. Le cdH ne pense pas pertinent d'offrir à la Wallonie un scénario fragile, instable et peu pérenne tel que celui d'un gouvernement minoritaire à l'heure où d'importants défis se présentent", a-t-il précisé dans un communiqué. "L'implication de la société civile dans la gestion à venir de la Wallonie doit être un pré-requis, pas un alibi pour formuler une proposition sympathique de prime abord mais bien peu réaliste s'il s'agit d'offrir un gouvernement fort pour la législature qui s'ouvre", a ajouté le cdH. Enfin, s'il est prêt à se montrer "créatif et constructif pour apporter ponctuellement son soutien depuis l'opposition aux réformes de fond indispensables pour la société et la paix communautaire", le parti "n'envisage pas de structurellement apporter son soutien à un gouvernement minoritaire, quel qu'il soit, afin que des partis tiers mènent une politique qui ne serait pas conforme à notre projet avec un chèque en blanc", a-t-il conclu. (Belga)