"Nos amendements sont prêts. On les a déposés. On est prêts à discuter du texte avec les amendements. Et si ceux-ci sont retenus, on votera le texte", a ajouté le chef de groupe centriste au Parlement wallon. Lundi, le cdH avait déjà annoncé sa volonté de déposer plusieurs amendements, dont l'un plaidant pour la non-rétroactivité de l'allongement de trois à cinq années du délai pour qu'une donation manuelle effectuée avant le décès ne soit pas requalifiée - et taxée - en succession. Le projet de décret sur un impôt plus juste aurait déjà dû être discuté au parlement le 22 novembre dernier. Il avait toutefois été retiré, à la demande des groupes parlementaires, pour être affiné. Il devait être à nouveau examiné ce lundi en commission du parlement régional. Il a finalement été retiré de l'ordre du jour et renvoyé à l'arriéré. Le texte aurait dû revenir cette semaine sur la table des parlementaires. "On le renvoie au congélateur. C'est extrêmement étonnant", a déploré François Desquesnes. "Pour le ministre, c'est un désaveu total. Le jeu qu'a joué le président du MR dans cette opération de déstabilisation de la majorité auquel le MR participe en Wallonie est particulièrement étonnant", a-t-il ajouté, s'interrogeant sur "la valeur de la parole et la crédibilité des ministres MR autour de la table". Le Parlement de Wallonie se réunit ce mercredi en séance plénière à Namur. (Belga)

"Nos amendements sont prêts. On les a déposés. On est prêts à discuter du texte avec les amendements. Et si ceux-ci sont retenus, on votera le texte", a ajouté le chef de groupe centriste au Parlement wallon. Lundi, le cdH avait déjà annoncé sa volonté de déposer plusieurs amendements, dont l'un plaidant pour la non-rétroactivité de l'allongement de trois à cinq années du délai pour qu'une donation manuelle effectuée avant le décès ne soit pas requalifiée - et taxée - en succession. Le projet de décret sur un impôt plus juste aurait déjà dû être discuté au parlement le 22 novembre dernier. Il avait toutefois été retiré, à la demande des groupes parlementaires, pour être affiné. Il devait être à nouveau examiné ce lundi en commission du parlement régional. Il a finalement été retiré de l'ordre du jour et renvoyé à l'arriéré. Le texte aurait dû revenir cette semaine sur la table des parlementaires. "On le renvoie au congélateur. C'est extrêmement étonnant", a déploré François Desquesnes. "Pour le ministre, c'est un désaveu total. Le jeu qu'a joué le président du MR dans cette opération de déstabilisation de la majorité auquel le MR participe en Wallonie est particulièrement étonnant", a-t-il ajouté, s'interrogeant sur "la valeur de la parole et la crédibilité des ministres MR autour de la table". Le Parlement de Wallonie se réunit ce mercredi en séance plénière à Namur. (Belga)