Le conseil des ministres du 6 novembre dernier avait décidé de débloquer un budget unique de 200 millions d'euros pour octroyer cette prime d'encouragement exceptionnelle au personnel hospitalier. Mais selon la cheffe de groupe à la Chambre Catherine Fonck, le gouvernement "reprend d'une main une bonne partie de ce qu'il donne de l'autre", étant donné qu'il s'agit d'un montant brut. "Cette prime doit être défiscalisée", estime-t-elle, dans un communiqué. "En outre, les infirmiers à domicile ne bénéficieront pas de cette prime. Il en va de même pour les infirmiers, les aides-soignants et l'ensemble du personnel en maisons de repos et en institutions pour personnes handicapées qui dépendent des Régions wallonne et bruxelloise", relève la députée, qui appelle les ministres régionaux Christie Morreale et Alain Maron à octroyer aussi cette prime au personnel des secteurs dépendant des Régions. (Belga)

Le conseil des ministres du 6 novembre dernier avait décidé de débloquer un budget unique de 200 millions d'euros pour octroyer cette prime d'encouragement exceptionnelle au personnel hospitalier. Mais selon la cheffe de groupe à la Chambre Catherine Fonck, le gouvernement "reprend d'une main une bonne partie de ce qu'il donne de l'autre", étant donné qu'il s'agit d'un montant brut. "Cette prime doit être défiscalisée", estime-t-elle, dans un communiqué. "En outre, les infirmiers à domicile ne bénéficieront pas de cette prime. Il en va de même pour les infirmiers, les aides-soignants et l'ensemble du personnel en maisons de repos et en institutions pour personnes handicapées qui dépendent des Régions wallonne et bruxelloise", relève la députée, qui appelle les ministres régionaux Christie Morreale et Alain Maron à octroyer aussi cette prime au personnel des secteurs dépendant des Régions. (Belga)