"Quelque chose qui a été décidé ne peut être simplement écarté parce qu'un autre ministre a fait savoir qu'elle rapportait trop peu", a estimé jeudi M. Peeters. "Si on commence de la sorte, chaque décision ou loi devient sans objet dès lors qu'un problème se pose."

Interrogé sur cette question, le Premier ministre Charles Michel n'a pas souhaité commenter, renvoyant aux travaux du contrôle budgétaire.

"Quelque chose qui a été décidé ne peut être simplement écarté parce qu'un autre ministre a fait savoir qu'elle rapportait trop peu", a estimé jeudi M. Peeters. "Si on commence de la sorte, chaque décision ou loi devient sans objet dès lors qu'un problème se pose." Interrogé sur cette question, le Premier ministre Charles Michel n'a pas souhaité commenter, renvoyant aux travaux du contrôle budgétaire.