Le président du CD&V Wouter Beke avait tenu le même langage lundi soir sur Twitter après que son homologue à l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, avait appelé l'informateur Bart De Wever à éclaircir la situation. Pour les libéraux flamands, il est hors de question de participer à une quelconque concertation avec le Vlaams Belang. Mme Rutten l'a répété mardi dans les couloirs du parlement, jugeant inacceptable, à propos des échanges entre Bert De Wever et le Vlaams Belang, que la formation d'extrême droite "négocie un accord que les autres partis doivent ensuite exécuter". (Belga)