Le 12 octobre, le Premier ministre doit tenir devant la Chambre son discours de politique fédérale ("state of the union") et déposer un budget à la Commission européenne trois jours plus tard. Les premières réunions budgétaires auront lieu la semaine prochaine, avec peut-être déjà un comité restreint, a-t-on appris de source gouvernementale. Au printemps, le Premier ministre avait par ailleurs consulté les partenaires gouvernementaux sur les efforts que fournirait la Belgique en plus du plan européen dans les domaines de l'emploi, du numérique, et du climat et de l'environnement. Des groupes de travail plancheront sur la question. Des "mesures concrètes et ambitieuses" sont attendues. Les deux discussions seront menées en parallèle. Les principaux ministres du gouvernement fédéral ont par ailleurs discuté de l'agenda pour la période à venir. Parmi les premiers dossiers qui seront traités après le budget, figurent l'énergie et la préparation de la conférence climatique COP26 ainsi que des dossiers socio-économiques, dont celui des pensions très médiatisé depuis quelques jours. Le dossier n'était pas inscrit à l'agenda du comité restreint de ce vendredi. Il a "besoin d'une discussion sur le contenu approfondie et sereine", indiquait-on chez le Premier ministre. Pour l'instant, il s'agit de la proposition de la ministre Karine Lalieux qui doit être examinée et discutée plus largement au sein du gouvernement. Cette réforme n'est pas liée aux discussions sur le budget 2022. (Belga)

Le 12 octobre, le Premier ministre doit tenir devant la Chambre son discours de politique fédérale ("state of the union") et déposer un budget à la Commission européenne trois jours plus tard. Les premières réunions budgétaires auront lieu la semaine prochaine, avec peut-être déjà un comité restreint, a-t-on appris de source gouvernementale. Au printemps, le Premier ministre avait par ailleurs consulté les partenaires gouvernementaux sur les efforts que fournirait la Belgique en plus du plan européen dans les domaines de l'emploi, du numérique, et du climat et de l'environnement. Des groupes de travail plancheront sur la question. Des "mesures concrètes et ambitieuses" sont attendues. Les deux discussions seront menées en parallèle. Les principaux ministres du gouvernement fédéral ont par ailleurs discuté de l'agenda pour la période à venir. Parmi les premiers dossiers qui seront traités après le budget, figurent l'énergie et la préparation de la conférence climatique COP26 ainsi que des dossiers socio-économiques, dont celui des pensions très médiatisé depuis quelques jours. Le dossier n'était pas inscrit à l'agenda du comité restreint de ce vendredi. Il a "besoin d'une discussion sur le contenu approfondie et sereine", indiquait-on chez le Premier ministre. Pour l'instant, il s'agit de la proposition de la ministre Karine Lalieux qui doit être examinée et discutée plus largement au sein du gouvernement. Cette réforme n'est pas liée aux discussions sur le budget 2022. (Belga)