L'annonce de ce modèle de tarification unique pour deux zones bruxelloises élargies -Brupass et Brupass XL dans lesquelles TEC, De Lijn et SNCB entrent en ligne de compte- est, sur le principe, une excellente idée. Elle vient toutefois avec 21 ans de retard et "un manque sérieux d'ambition", juge le Mouvement Réformateur. Le principe du Brupass a été demandé en 2000 comme projet pilote. L'objectif était la zone RER et sa zone noyau. "Mais cela vient aussi avec une augmentation des tarifs astucieusement dissimulée sous l'écran de fumée de l'annonce de ce Brupass XL. Selon nos calculs, si le Brupass se vendra bien au prix du MTB pour l'abonnement, il y aura une augmentation de 14% du billet unitaire (de 2,10? à 2,4?) et de 7% s'ils sont vendus par 10 (de 14? à 15?)", a souligné le député bruxellois David Weytsman. De plus, l'ancienne zone Jump/MTB était beaucoup plus étendue que la Brupass normale. Certaines personnes qui utilisaient leur carte Jump devront donc prendre une carte Brupass XL. Cela comprend aussi les personnes qui avaient un abonnement Jump mais qui vont devoir payer près de 200? en plus (de 583? à 775?) parce que leur destination n'est plus comprise dans le Brupass, a-t-il ajouté. Toujours selon le MR, cela signifie aussi que certains utilisateurs devront passer au Brupass XL alors qu'ils utilisaient un ticket Jump et paieront leurs 10 tickets à 20? contre 14? actuellement, ce qui représente 43% d'augmentation. Pour Anne-Charlotte d'Ursel, qui préside la commission Mobilité du parlement régional, cette augmentation de tarif masquée est inacceptable. "Alors que le gouvernement fait pression sur les automobilistes pour laisser tomber leur voiture, il augmente le tarif des transports en commun, ce qui est totalement contradictoire. Ce n'est pas en augmentant les prix que le gouvernement va encourager les Bruxellois à les utiliser, au contraire", a-t-elle notamment dit. De nombreux utilisateurs de la STIB qui utilisaient un titre Jump jusqu'à un terminus auront besoin d'un Brupass XL plus onéreux dès lundi prochain, notamment ceux qui utilisent: le 44 jusqu'aux Quatres-Bras de Tervuren; le 76, de Crainhem à Oppem; le 39, de Stockel à Ban-Eik; le 77, de Crainhem à Hippodrome; les 47 et 58 jusqu'à la gare de Vilvorde; le 50 jusqu'à la gare de Lot. D'après le MR, si on voyage dans la zone Brupass et la Brupass XL, il faudra disposer de deux cartes MoBIB, une par zone, car le valideur prendra toujours d'abord le Brupass XL au tarif de 2 euros (par 10) y compris lorsqu'1,50 euro suffirait. Le MR propose enfin qu'une option Brupass XL soit ajoutée pour les abonnements scolaires ainsi que les abonnements pour les seniors, ce qui n'est pas le cas actuellement. (Belga)

L'annonce de ce modèle de tarification unique pour deux zones bruxelloises élargies -Brupass et Brupass XL dans lesquelles TEC, De Lijn et SNCB entrent en ligne de compte- est, sur le principe, une excellente idée. Elle vient toutefois avec 21 ans de retard et "un manque sérieux d'ambition", juge le Mouvement Réformateur. Le principe du Brupass a été demandé en 2000 comme projet pilote. L'objectif était la zone RER et sa zone noyau. "Mais cela vient aussi avec une augmentation des tarifs astucieusement dissimulée sous l'écran de fumée de l'annonce de ce Brupass XL. Selon nos calculs, si le Brupass se vendra bien au prix du MTB pour l'abonnement, il y aura une augmentation de 14% du billet unitaire (de 2,10? à 2,4?) et de 7% s'ils sont vendus par 10 (de 14? à 15?)", a souligné le député bruxellois David Weytsman. De plus, l'ancienne zone Jump/MTB était beaucoup plus étendue que la Brupass normale. Certaines personnes qui utilisaient leur carte Jump devront donc prendre une carte Brupass XL. Cela comprend aussi les personnes qui avaient un abonnement Jump mais qui vont devoir payer près de 200? en plus (de 583? à 775?) parce que leur destination n'est plus comprise dans le Brupass, a-t-il ajouté. Toujours selon le MR, cela signifie aussi que certains utilisateurs devront passer au Brupass XL alors qu'ils utilisaient un ticket Jump et paieront leurs 10 tickets à 20? contre 14? actuellement, ce qui représente 43% d'augmentation. Pour Anne-Charlotte d'Ursel, qui préside la commission Mobilité du parlement régional, cette augmentation de tarif masquée est inacceptable. "Alors que le gouvernement fait pression sur les automobilistes pour laisser tomber leur voiture, il augmente le tarif des transports en commun, ce qui est totalement contradictoire. Ce n'est pas en augmentant les prix que le gouvernement va encourager les Bruxellois à les utiliser, au contraire", a-t-elle notamment dit. De nombreux utilisateurs de la STIB qui utilisaient un titre Jump jusqu'à un terminus auront besoin d'un Brupass XL plus onéreux dès lundi prochain, notamment ceux qui utilisent: le 44 jusqu'aux Quatres-Bras de Tervuren; le 76, de Crainhem à Oppem; le 39, de Stockel à Ban-Eik; le 77, de Crainhem à Hippodrome; les 47 et 58 jusqu'à la gare de Vilvorde; le 50 jusqu'à la gare de Lot. D'après le MR, si on voyage dans la zone Brupass et la Brupass XL, il faudra disposer de deux cartes MoBIB, une par zone, car le valideur prendra toujours d'abord le Brupass XL au tarif de 2 euros (par 10) y compris lorsqu'1,50 euro suffirait. Le MR propose enfin qu'une option Brupass XL soit ajoutée pour les abonnements scolaires ainsi que les abonnements pour les seniors, ce qui n'est pas le cas actuellement. (Belga)