L'homme politique était à la tête de la cité du verre depuis 2003 et avait été réélu lors du scrutin d'octobre 2018. Sur Twitter, le maïeur de Charleroi, Paul Magnette, s'est dit "bouleversé par l'annonce de la disparition de Pascal Hoyaux, un collègue et ami, municipaliste exemplaire, socialiste archi-fidèle, adoré de ses concitoyens et des militants". Il s'agit d'une "immense perte pour Manage et la région du Centre", a-t-il ajouté. En vertu du code de la démocratie locale, Bruno Pozzoni devrait reprendre la tête de la commune. (Belga)

L'homme politique était à la tête de la cité du verre depuis 2003 et avait été réélu lors du scrutin d'octobre 2018. Sur Twitter, le maïeur de Charleroi, Paul Magnette, s'est dit "bouleversé par l'annonce de la disparition de Pascal Hoyaux, un collègue et ami, municipaliste exemplaire, socialiste archi-fidèle, adoré de ses concitoyens et des militants". Il s'agit d'une "immense perte pour Manage et la région du Centre", a-t-il ajouté. En vertu du code de la démocratie locale, Bruno Pozzoni devrait reprendre la tête de la commune. (Belga)