Initialement prévue en octobre 2022, l'inauguration officielle du tram à Liège avait déjà été reportée une première fois à mai 2023, en raison de la crise sanitaire. Les inondations qui ont ravagé la région liégeoise à la mi-juillet ont ensuite occasionné un report supplémentaire de trois mois, pour une mise en ?uvre en août 2023. Tram'Ardent, le consortium en charge de la construction du tram à Liège, avait ensuite formellement démenti, le 29 novembre dernier, tout report de la mise en service du tram en 2024. Des rumeurs persistent cependant. Depuis plusieurs mois, "face à l'accumulation des retards", Willy Demeyer a multiplié les démarches auprès de l'Opérateur de transport de Wallonie (donneur d'ordre) et du ministre régional de la Mobilité, Philippe Henry, "afin d'obtenir des éclaircissements précis sur les intentions de Tram'Ardent en matière de délai", souligne-t-il dans un communiqué. Le ministre, l'OTW et le bourgmestre ont en outre exigé un planning "réaliste" de la part du constructeur. Toutefois, selon la Ville de Liège, "malgré cet accompagnement permanent du projet, force est de constater que les délais annoncés initialement ne sont pas respectés". "Dès lundi, les services de la Ville prendront contact avec ceux du donneur d'ordre afin d'envisager les prochaines phases de chantier et la meilleure façon d'en accélérer autant que possible le déroulement", a conclu M. Demeyer. (Belga)

Initialement prévue en octobre 2022, l'inauguration officielle du tram à Liège avait déjà été reportée une première fois à mai 2023, en raison de la crise sanitaire. Les inondations qui ont ravagé la région liégeoise à la mi-juillet ont ensuite occasionné un report supplémentaire de trois mois, pour une mise en ?uvre en août 2023. Tram'Ardent, le consortium en charge de la construction du tram à Liège, avait ensuite formellement démenti, le 29 novembre dernier, tout report de la mise en service du tram en 2024. Des rumeurs persistent cependant. Depuis plusieurs mois, "face à l'accumulation des retards", Willy Demeyer a multiplié les démarches auprès de l'Opérateur de transport de Wallonie (donneur d'ordre) et du ministre régional de la Mobilité, Philippe Henry, "afin d'obtenir des éclaircissements précis sur les intentions de Tram'Ardent en matière de délai", souligne-t-il dans un communiqué. Le ministre, l'OTW et le bourgmestre ont en outre exigé un planning "réaliste" de la part du constructeur. Toutefois, selon la Ville de Liège, "malgré cet accompagnement permanent du projet, force est de constater que les délais annoncés initialement ne sont pas respectés". "Dès lundi, les services de la Ville prendront contact avec ceux du donneur d'ordre afin d'envisager les prochaines phases de chantier et la meilleure façon d'en accélérer autant que possible le déroulement", a conclu M. Demeyer. (Belga)