De plus, 16% des personnes interrogées reconnaissent traverser parfois un passage à niveau sans regarder correctement la signalisation. Quelque 12% des sondés avouent encore passer quelques fois d'un quai à l'autre en enjambant les voies. Selon l'enquête, un parent sur cinq pense que son enfant peut avoir un comportement risqué, comme s'asseoir sur le rebord du quai ou prendre un selfie sur ou le long des voies. Le gain de temps et l'impression de ne pas courir de risques sont les principales raisons invoquées pour justifier les imprudences. Sur les sept premiers mois de l'année, 474 signalements de comportements dangereux ont déjà été répertoriés. Le gestionnaire du réseau ferroviaire a réalisé cette enquête afin de mieux cibler ses actions de sensibilisation. (Belga)

De plus, 16% des personnes interrogées reconnaissent traverser parfois un passage à niveau sans regarder correctement la signalisation. Quelque 12% des sondés avouent encore passer quelques fois d'un quai à l'autre en enjambant les voies. Selon l'enquête, un parent sur cinq pense que son enfant peut avoir un comportement risqué, comme s'asseoir sur le rebord du quai ou prendre un selfie sur ou le long des voies. Le gain de temps et l'impression de ne pas courir de risques sont les principales raisons invoquées pour justifier les imprudences. Sur les sept premiers mois de l'année, 474 signalements de comportements dangereux ont déjà été répertoriés. Le gestionnaire du réseau ferroviaire a réalisé cette enquête afin de mieux cibler ses actions de sensibilisation. (Belga)