Lorsqu'un Belge souhaite changer d'emprunt hypothécaire pour en prendre un meilleur marché ailleurs, il paie en moyenne des frais d'acte (droits d'enregistrement, frais administratifs, honoraires du notaire, frais d'hypothèque et TVA) 13 fois plus élevés que dans d'autres pays européens, selon l'étude menée par Test-Achats.

L'association a envoyé une lettre au ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA) ainsi qu'aux députés des commissions économiques et Justice. "Nous demandons formellement que les frais d'acte pour le refinancement d'un prêt soient réduits au niveau moyen des autres pays, et ce, afin que les emprunteurs ne soient pas pris en otage par les prêteurs", dit Test-Achats.

Lorsqu'un Belge souhaite changer d'emprunt hypothécaire pour en prendre un meilleur marché ailleurs, il paie en moyenne des frais d'acte (droits d'enregistrement, frais administratifs, honoraires du notaire, frais d'hypothèque et TVA) 13 fois plus élevés que dans d'autres pays européens, selon l'étude menée par Test-Achats. L'association a envoyé une lettre au ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA) ainsi qu'aux députés des commissions économiques et Justice. "Nous demandons formellement que les frais d'acte pour le refinancement d'un prêt soient réduits au niveau moyen des autres pays, et ce, afin que les emprunteurs ne soient pas pris en otage par les prêteurs", dit Test-Achats.