La voiture reste le mode principal de déplacement en Flandre et en Wallonie. A Bruxelles, seuls 22% des répondants utilisent principalement une voiture et davantage de personnes se déplacent à pied ou en transport en commun. Le vélo est principalement utilisé en Flandre et à Bruxelles alors que seul 1% de la population wallonne roule à vélo. Le vélo électrique continue lui de se populariser avec 9% des répondants qui en ont utilisé un en 2016. Du point de vue de la sécurité, la vitesse reste l'éternel problème. Quelque 72% des personnes interrogées avouent dépasser les limites hors agglomération et entre 60 et 70% le font également sur l'autoroute et en agglomération. Conduire trop vite reste accepté par 29% des répondants pour un excès de vitesse de 10 km/h et 22% pour un excès de 20 km/h sur autoroute. Par ailleurs, les jeunes prennent plus de risques que les usagers plus âgés, que ce soit pour les excès de vitesse, la conduite en état de fatigue et l'usage du téléphone au volant. Aucune différence n'est toutefois notée pour la conduite sous influence de l'alcool. Le sentiment d'insécurité varie selon les régions. Il est nettement plus présent pour les motards en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles. Les cyclistes se sentent eux plus en sécurité en Flandre que dans les deux autres régions. Quant aux cyclomotoristes et conducteurs de camion, ils se sentent davantage en danger à Bruxelles que dans le reste du pays. (Belga)

La voiture reste le mode principal de déplacement en Flandre et en Wallonie. A Bruxelles, seuls 22% des répondants utilisent principalement une voiture et davantage de personnes se déplacent à pied ou en transport en commun. Le vélo est principalement utilisé en Flandre et à Bruxelles alors que seul 1% de la population wallonne roule à vélo. Le vélo électrique continue lui de se populariser avec 9% des répondants qui en ont utilisé un en 2016. Du point de vue de la sécurité, la vitesse reste l'éternel problème. Quelque 72% des personnes interrogées avouent dépasser les limites hors agglomération et entre 60 et 70% le font également sur l'autoroute et en agglomération. Conduire trop vite reste accepté par 29% des répondants pour un excès de vitesse de 10 km/h et 22% pour un excès de 20 km/h sur autoroute. Par ailleurs, les jeunes prennent plus de risques que les usagers plus âgés, que ce soit pour les excès de vitesse, la conduite en état de fatigue et l'usage du téléphone au volant. Aucune différence n'est toutefois notée pour la conduite sous influence de l'alcool. Le sentiment d'insécurité varie selon les régions. Il est nettement plus présent pour les motards en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles. Les cyclistes se sentent eux plus en sécurité en Flandre que dans les deux autres régions. Quant aux cyclomotoristes et conducteurs de camion, ils se sentent davantage en danger à Bruxelles que dans le reste du pays. (Belga)