La consommation totale de poissons, de mollusques et de crustacés reste, en volume, stable par rapport à 2014, avec toutefois une petite diminution. Les Belges mangent du poisson majoritairement chez eux (un peu moins des deux tiers de la consommation).

En 2015, le Belge a acheté, en moyenne, 8,3 kg de poissons, mollusques et crustacés. Plus de la moitié a été acheté frais, tandis que le reste était congelé ou préparé. Bien que ce chiffre reste assez stable par rapport à 2014, le Belge a dépensé en moyenne 95 euros pour ces produits, soit une diminution de 4,3%. Ce sont surtout les mollusques et les crustacés qui ont été consommés en 2015. Les moules fraîches étaient fort bon marché (-14%). Autant le volume (+8%) que le nombre d'acheteurs (+1,5%) ont augmenté. Le volume vendu de crevettes grises décortiquées a aussi connu une augmentation de 9%. Le poisson frais était, lui, un peu plus cher et les achats ont connu une baisse de volume (-6%). Les poissons les plus populaires restent le cabillaud et le saumon (49% des achats de poisson frais). Les poissons, mollusques et crustacés congelés ont connu une baisse de 12%. Dans l'ensemble des achats de viande, poisson et volaille, la proportion des produits de la mer reste stable à un peu moins de 15%. La viande (56,6%) reste la plus populaire.

La consommation totale de poissons, de mollusques et de crustacés reste, en volume, stable par rapport à 2014, avec toutefois une petite diminution. Les Belges mangent du poisson majoritairement chez eux (un peu moins des deux tiers de la consommation).En 2015, le Belge a acheté, en moyenne, 8,3 kg de poissons, mollusques et crustacés. Plus de la moitié a été acheté frais, tandis que le reste était congelé ou préparé. Bien que ce chiffre reste assez stable par rapport à 2014, le Belge a dépensé en moyenne 95 euros pour ces produits, soit une diminution de 4,3%. Ce sont surtout les mollusques et les crustacés qui ont été consommés en 2015. Les moules fraîches étaient fort bon marché (-14%). Autant le volume (+8%) que le nombre d'acheteurs (+1,5%) ont augmenté. Le volume vendu de crevettes grises décortiquées a aussi connu une augmentation de 9%. Le poisson frais était, lui, un peu plus cher et les achats ont connu une baisse de volume (-6%). Les poissons les plus populaires restent le cabillaud et le saumon (49% des achats de poisson frais). Les poissons, mollusques et crustacés congelés ont connu une baisse de 12%. Dans l'ensemble des achats de viande, poisson et volaille, la proportion des produits de la mer reste stable à un peu moins de 15%. La viande (56,6%) reste la plus populaire.