"L'ambassadeur letton a été prié de quitter le pays dans les 24 heures. L'ensemble du personnel diplomatique, administratif et technique de l'ambassade est aussi invité à quitter le Bélarus, dans les 48 heures", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Vladimir Makeï, cité par l'agence de presse officielle Belta. En réaction, la Lettonie a peu après annoncé l'expulsion de l'ambassadeur du Bélarus et d'autres diplomates bélarusses. Ces mesures réciproques interviennent à un moment où le Bélarus est la cible des critiques à travers l'Europe depuis dimanche pour avoir forcé un avion de ligne à bord duquel se trouvait un opposant bélarusse à atterrir à Minsk. L'ambassadeur de Lettonie, Einars Emanis, avait en outre été convoqué par M. Makeï à la suite d'"insultes au drapeau national de la République du Bélarus" après que celui-ci a été remplacé lundi à Riga, sur une place où étaient hissés les drapeaux des pays participant au Mondial de hockey ayant lieu à l'heure actuelle, par celui blanc et rouge que l'opposition a pris pour symbole. Selon Vladimir Makeï, "de telles actions provocantes" ne pouvaient être laissées "sans réponse". Le maire de Riga Martins Stakis et le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkevics avaient participé à l'opération de remplacement du drapeau. "Parmi les drapeaux du Mondial de hockey, nous hissons le drapeau du Bélarus libre ! Ce drapeau m'a été confié par des réfugiés politiques du Bélarus. Un drapeau symbolisant un régime engagé dans le terrorisme d'État n'a pas sa place à Riga", a déclaré sur Twitter Martins Stakis. (Belga)

"L'ambassadeur letton a été prié de quitter le pays dans les 24 heures. L'ensemble du personnel diplomatique, administratif et technique de l'ambassade est aussi invité à quitter le Bélarus, dans les 48 heures", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Vladimir Makeï, cité par l'agence de presse officielle Belta. En réaction, la Lettonie a peu après annoncé l'expulsion de l'ambassadeur du Bélarus et d'autres diplomates bélarusses. Ces mesures réciproques interviennent à un moment où le Bélarus est la cible des critiques à travers l'Europe depuis dimanche pour avoir forcé un avion de ligne à bord duquel se trouvait un opposant bélarusse à atterrir à Minsk. L'ambassadeur de Lettonie, Einars Emanis, avait en outre été convoqué par M. Makeï à la suite d'"insultes au drapeau national de la République du Bélarus" après que celui-ci a été remplacé lundi à Riga, sur une place où étaient hissés les drapeaux des pays participant au Mondial de hockey ayant lieu à l'heure actuelle, par celui blanc et rouge que l'opposition a pris pour symbole. Selon Vladimir Makeï, "de telles actions provocantes" ne pouvaient être laissées "sans réponse". Le maire de Riga Martins Stakis et le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkevics avaient participé à l'opération de remplacement du drapeau. "Parmi les drapeaux du Mondial de hockey, nous hissons le drapeau du Bélarus libre ! Ce drapeau m'a été confié par des réfugiés politiques du Bélarus. Un drapeau symbolisant un régime engagé dans le terrorisme d'État n'a pas sa place à Riga", a déclaré sur Twitter Martins Stakis. (Belga)