Le texte est le fruit d'une initiative des écologistes et a fait l'objet d'amendements par différents partis. Les Verts avaient appelé à une "coalition nationale pour l'Horeca" aussi large que possible. Vendredi, personne n'a voté contre la proposition mais les trois partis de la coalition gouvernementale -MR, Open Vld, CD&V- se sont abstenus. Le gouvernement a en effet soumis lui aussi une série de propositions de soutien à l'Horeca en "kern élargi" aux 10 partis associés aux pouvoirs spéciaux, qui n'a pas encore fait l'objet d'un accord. Une nouvelle réunion est prévue samedi. "L'Horeca est un maillon essentiel d'une chaîne économique. Il était dès lors impératif de prendre des mesures de soutien fortes et ambitieuses afin d'éviter les faillites en cascade et les pertes d'emplois qui vont avec", a expliqué l'un des auteurs de la résolution, Gilles Vanden Burre (Ecolo-Groen). Les mesures préconisées par la résolution vont pour partie dans le même sens que ce que propose le gouvernement: une baisse de la TVA et la prolongation du chômage économique et du droit passerelle. Le texte parlementaire insiste également sur l'accès aux garanties bancaires qui devrait être facilité pour le secteur, la réduction de la cotisation à l'AFSCA, une aide pour les primes d'assurance et d'énergie ou encore la réduction des loyers demandés par la SNCB dans les gares. (Belga)

Le texte est le fruit d'une initiative des écologistes et a fait l'objet d'amendements par différents partis. Les Verts avaient appelé à une "coalition nationale pour l'Horeca" aussi large que possible. Vendredi, personne n'a voté contre la proposition mais les trois partis de la coalition gouvernementale -MR, Open Vld, CD&V- se sont abstenus. Le gouvernement a en effet soumis lui aussi une série de propositions de soutien à l'Horeca en "kern élargi" aux 10 partis associés aux pouvoirs spéciaux, qui n'a pas encore fait l'objet d'un accord. Une nouvelle réunion est prévue samedi. "L'Horeca est un maillon essentiel d'une chaîne économique. Il était dès lors impératif de prendre des mesures de soutien fortes et ambitieuses afin d'éviter les faillites en cascade et les pertes d'emplois qui vont avec", a expliqué l'un des auteurs de la résolution, Gilles Vanden Burre (Ecolo-Groen). Les mesures préconisées par la résolution vont pour partie dans le même sens que ce que propose le gouvernement: une baisse de la TVA et la prolongation du chômage économique et du droit passerelle. Le texte parlementaire insiste également sur l'accès aux garanties bancaires qui devrait être facilité pour le secteur, la réduction de la cotisation à l'AFSCA, une aide pour les primes d'assurance et d'énergie ou encore la réduction des loyers demandés par la SNCB dans les gares. (Belga)