"Si depuis plusieurs années, nos bâtiments sont évalués sur le plan énergétique et électrique, les installations relatives au cycle de l'eau ne le sont toujours pas. Nous avons un vide à combler dans ce domaine, cette méconnaissance étant dommageable tant pour le particulier que pour l'environnement", a expliqué durant les débats le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio. Le certificat, qui n'aura aucune répercussion sur le prix de l'eau, sera obligatoire pour les nouvelles constructions, la tuyauterie et l'égouttage du bâtiment devant être déclarés conformes par des certificateurs agréés par la Région avant que l'habitation ne puisse être raccordée au réseau public. Il pourra également être invoqué lors de la vente ou de la location d'un immeuble, mais à titre facultatif, a poursuivi le ministre. Ce dernier a enfin redit "travailler, avec l'administration du logement, à l'élaboration d'un véritable 'passeport habitation'", un certificat unique rassemblant le PEB, le certificat électrique et le nouveau CertIBEau afin que ce certificat "ne devienne pas une contrainte supplémentaire imposée aux propriétaires ou aux locataires. (Belga)

"Si depuis plusieurs années, nos bâtiments sont évalués sur le plan énergétique et électrique, les installations relatives au cycle de l'eau ne le sont toujours pas. Nous avons un vide à combler dans ce domaine, cette méconnaissance étant dommageable tant pour le particulier que pour l'environnement", a expliqué durant les débats le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio. Le certificat, qui n'aura aucune répercussion sur le prix de l'eau, sera obligatoire pour les nouvelles constructions, la tuyauterie et l'égouttage du bâtiment devant être déclarés conformes par des certificateurs agréés par la Région avant que l'habitation ne puisse être raccordée au réseau public. Il pourra également être invoqué lors de la vente ou de la location d'un immeuble, mais à titre facultatif, a poursuivi le ministre. Ce dernier a enfin redit "travailler, avec l'administration du logement, à l'élaboration d'un véritable 'passeport habitation'", un certificat unique rassemblant le PEB, le certificat électrique et le nouveau CertIBEau afin que ce certificat "ne devienne pas une contrainte supplémentaire imposée aux propriétaires ou aux locataires. (Belga)