Le Comité permanent de la chaîne alimentaire, qui assiste la Commission européenne, doit se prononcer mercredi sur la prolongation de l'homologation du glyphosate, un herbicide chimique dont l'innocuité fait débat au sein de la communauté scientifique. M. Di Antonio veut notamment interdire son utilisation à proximité de nappes d'eau et de noyaux d'habitats. Il a également formulé une demande auprès du ministre fédéral de l'Agriculture Willy Borsus (MR) dont l'objet est l'imposition d'un emballage neutre pour ce produit polémique. Le ministre affiche par ailleurs son ambition de faire de la Wallonie une région "100% bio" d'ici une dizaine d'années. "Cette idée de 100% de qualité différenciée permettrait d'être à la pointe en matière de santé et d'environnement et de donner un vrai projet de production pour la Wallonie", fait-il valoir. (Belga)

Le Comité permanent de la chaîne alimentaire, qui assiste la Commission européenne, doit se prononcer mercredi sur la prolongation de l'homologation du glyphosate, un herbicide chimique dont l'innocuité fait débat au sein de la communauté scientifique. M. Di Antonio veut notamment interdire son utilisation à proximité de nappes d'eau et de noyaux d'habitats. Il a également formulé une demande auprès du ministre fédéral de l'Agriculture Willy Borsus (MR) dont l'objet est l'imposition d'un emballage neutre pour ce produit polémique. Le ministre affiche par ailleurs son ambition de faire de la Wallonie une région "100% bio" d'ici une dizaine d'années. "Cette idée de 100% de qualité différenciée permettrait d'être à la pointe en matière de santé et d'environnement et de donner un vrai projet de production pour la Wallonie", fait-il valoir. (Belga)