La Wallonie a emprunté à 0,06% à 5 ans et 1,12% à 20 ans. Pour son émission à 20 ans, les services de la cellule de la dette ont proposé le premier 'social bond' wallon, permettant une aide à des publics spécifiques, un investissement dans du matériel médical ou des infrastructures hospitalières. Ces bonds voient leur popularité augmenter en raison des besoins liés à la crise du coronavirus, a précisé le ministre Crucke. Ce dernier avait annoncé des besoins de financement totaux légèrement supérieurs à 4 milliards d'euros en 2020. En cette fin de mois de mai, les services de la Région ont déjà financé plus de 3,3 milliards. "L'objectif initial de l'opération était une levée de fonds de 1,5 milliard. Les conditions de marché et le travail des services ont permis de diminuer les spreads (donc les taux) à la suite d'une sursouscription assez importante sur les deux maturités", a commenté le ministre. "Au vu des besoins de la Région pour cette année tristement particulière, le montant historique d'une levée de 2 milliards est un signe de confiance des marchés", a-t-il conclu. (Belga)

La Wallonie a emprunté à 0,06% à 5 ans et 1,12% à 20 ans. Pour son émission à 20 ans, les services de la cellule de la dette ont proposé le premier 'social bond' wallon, permettant une aide à des publics spécifiques, un investissement dans du matériel médical ou des infrastructures hospitalières. Ces bonds voient leur popularité augmenter en raison des besoins liés à la crise du coronavirus, a précisé le ministre Crucke. Ce dernier avait annoncé des besoins de financement totaux légèrement supérieurs à 4 milliards d'euros en 2020. En cette fin de mois de mai, les services de la Région ont déjà financé plus de 3,3 milliards. "L'objectif initial de l'opération était une levée de fonds de 1,5 milliard. Les conditions de marché et le travail des services ont permis de diminuer les spreads (donc les taux) à la suite d'une sursouscription assez importante sur les deux maturités", a commenté le ministre. "Au vu des besoins de la Région pour cette année tristement particulière, le montant historique d'une levée de 2 milliards est un signe de confiance des marchés", a-t-il conclu. (Belga)