Paul Magnette a affirmé "très sincèrement" ne pas avoir compris l'approche du Fédéral mercredi lors du comité de concertation. "Depuis 2009, nous collationnons chaque année dans un grand tableau les budgets des différentes entités que nous envoyons à l'Europe. Ça n'a jamais posé problème", a-t-il commenté, s'étonnant que le gouvernement de Charles Michel ait souhaité procéder autrement.

Il "doit être possible" de rendre la copie à l'Europe d'ici mardi en revenant à la méthode suivie depuis 2009, a jugé le socialiste. Ce dernier reconnaît toutefois qu'il existe une divergence sur le fond entre le Fédéral et la Wallonie quant aux politiques à adopter. "La Wallonie ne fait pas et ne fera pas d'austérité, n'en déplaise au Fédéral", a-t-il souligné.

Paul Magnette a affirmé "très sincèrement" ne pas avoir compris l'approche du Fédéral mercredi lors du comité de concertation. "Depuis 2009, nous collationnons chaque année dans un grand tableau les budgets des différentes entités que nous envoyons à l'Europe. Ça n'a jamais posé problème", a-t-il commenté, s'étonnant que le gouvernement de Charles Michel ait souhaité procéder autrement. Il "doit être possible" de rendre la copie à l'Europe d'ici mardi en revenant à la méthode suivie depuis 2009, a jugé le socialiste. Ce dernier reconnaît toutefois qu'il existe une divergence sur le fond entre le Fédéral et la Wallonie quant aux politiques à adopter. "La Wallonie ne fait pas et ne fera pas d'austérité, n'en déplaise au Fédéral", a-t-il souligné.