Concrètement, les signataires de l'accord, issu d'un partenariat entre des entreprises publiques, privées et le gouvernement régional, s'engagent à mettre en ?uvre au moins deux projets circulaires pilotes, d'achat ou de soutien, endéans les 3 ans du Green Deal. Les signataires, acheteurs ou facilitateurs, gardent toute latitude pour choisir les projets concrets qu'ils souhaitent réaliser. En contrepartie, ils feront partie d'un réseau d'apprentissage qui leur permettra de s'informer et d'être accompagnés. Ils pourront également remonter les écueils rencontrés aux autorités publiques. "La signature de ce Green Deal achats circulaires ne constitue qu'une première étape vers le développement d'une stratégie wallonne relative à l'économie circulaire", a commenté Willy Borsus. "Cette stratégie sera très ambitieuse car nous sommes convaincus des synergies nécessaires entre objectifs économiques et environnementaux", a-t-il ajouté en relevant que "les possibilités de développement sont infinies". (Belga)