Land le plus peuplé d'Allemagne, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie partage avec la Wallonie une frontière et de nombreux enjeux. Pour y faire face, la déclaration signée ce mardi prévoit notamment la mise en place d'une plateforme commune dédiée à la thématique de la mobilité et des transports, visant à renforcer la connaissance mutuelle et la coordination des politiques menées par les régions sur le sujet. Elle encourage par ailleurs les partenariats transfrontaliers liés à la recherche et l'innovation alors que 61 projets impliquant des participants des deux Régions ont déjà été signés dans le cadre du programme horizon 2020, notamment dans les domaines des nouveaux matériaux, de la nanotechnologie ou encore des nouvelles technologies de l'information et de la communication. La Wallonie et la Rhénanie-du-Nord-Westphalie ambitionnent enfin de renforcer leur collaboration pour le développement des énergies renouvelables, par le biais d'échanges de bonnes pratiques, de partage d'informations sur les politiques régionales menées et de recherche de domaines d'actions et de coopérations communs. "Cette nouvelle déclaration d'intention marque encore une fois le souhait du gouvernement de travailler conjointement avec nos voisins et de densifier les liens que nous avons tissés, en l'occurrence avec les régions frontalières d'Allemagne", s'est félicité Willy Borsus selon qui "entretenir de tels échanges avec la 5e puissance mondiale est une réelle opportunité pour la Wallonie". (Belga)