40 millions d'euros sont donc ajoutés au budget initial de 35 millions d'euros, spécifiquement pour la gestion des déchets. Une grande partie de cet ajout (20 millions d'euros) est destinée au nettoyage des lits des cours d'eau. C'est le Service Public de Wallonie qui coordonne ce travail, auquel participent la Défense et la Protection civile, précise le gouvernement wallon. Fin novembre, 20.000 tonnes de déchets avaient déjà été extraites des lits des cours d'eau, mais il en resterait selon les estimations "60.000 tonnes", "ainsi que 100.000 tonnes de boues d'atterrissement" à dégager. Il y a des terres polluées qu'il faut traiter, et également des déchets d'amiante-ciment (estimés à 50 tonnes) pour lesquels un marché public va être conclu. Une partie du budget (10 millions) supplémentaire est aussi destinée aux sites de stockage temporaire, dont l'impressionnant dépôt qui s'était installé sur l'A601. Une grosse partie de ses déchets avait été dégagée mais d'autres volumes sont venus s'y ajouter avec le nettoyage des habitations, constate le gouvernement wallon. (Belga)

40 millions d'euros sont donc ajoutés au budget initial de 35 millions d'euros, spécifiquement pour la gestion des déchets. Une grande partie de cet ajout (20 millions d'euros) est destinée au nettoyage des lits des cours d'eau. C'est le Service Public de Wallonie qui coordonne ce travail, auquel participent la Défense et la Protection civile, précise le gouvernement wallon. Fin novembre, 20.000 tonnes de déchets avaient déjà été extraites des lits des cours d'eau, mais il en resterait selon les estimations "60.000 tonnes", "ainsi que 100.000 tonnes de boues d'atterrissement" à dégager. Il y a des terres polluées qu'il faut traiter, et également des déchets d'amiante-ciment (estimés à 50 tonnes) pour lesquels un marché public va être conclu. Une partie du budget (10 millions) supplémentaire est aussi destinée aux sites de stockage temporaire, dont l'impressionnant dépôt qui s'était installé sur l'A601. Une grosse partie de ses déchets avait été dégagée mais d'autres volumes sont venus s'y ajouter avec le nettoyage des habitations, constate le gouvernement wallon. (Belga)