La publication du texte coïncide avec le lancement d'une réflexion des parties prenantes préalable aux négociations avec le ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle (CD&V), sur le prochain contrat de gestion. L'actuel contrat de gestion entre la VRT et le gouvernement flamand vaut en effet jusqu'à fin 2020. D'après ses administrateurs, la VRT et la Flandre se trouvent à un "moment charnière" de leur histoire. La chaîne veut continuer à être au service de la vie démocratique, en diffusant des informations "impartiales, fiables, objectives et indépendantes", stipule le document. L'une de ses missions est aussi de "stimuler la créativité flamande". Plus largement, le média veut s'employer à connecter les gens malgré la polarisation des points de vue et l'individualisme. Mais, pour jouer son rôle en s'adaptant à l'évolution du paysage médiatique, la VRT a besoin d'un cadre financier "stable et durable", conclut-elle. (Belga)