L'immunité parlementaire du député fédéral CDH Georges Dallemagne va être levée, révèle la RTBF. Ce responsable politique devra comparaître devant un tribunal de police pour un excès de vitesse commis en Région bruxelloise, plus précisément dans le tunnel Louise.

"Les faits remontent au 11 juillet 2018, souligne la RTBF. L'humaniste est verbalisé pour infraction à l'article 11.1.1 de l'arrêté royal portant règlement général sur la police de la circulation routière. Comme le rappelle le procureur général dans un courrier du 9 janvier dernier adressé à la Chambre, Georges Dallemagne "roulait à une vitesse mesurée de 88 km/h (vitesse corrigée de 82 km/h) à un endroit où la vitesse maximale autorisée était de 50 km/h (agglomération)"."

Montant de la transaction proposée : 363 euros. Le député, négligent, oublie de payer et finit par le faire, mais en retard. Il risque une amende majorée et ne conteste pas sa levée d'immunité parlementaire. Quant à l'excès de vitesse, il reconnaît la faute, en la justifiant par le fait que la limitation dans les tunnels Louis a été récemment revue de 70 km/h à 50km/h.

La politologue Caroline Van Wynsberghe (UCL) s'étrangle sur Twitter de voir que l'on n'aborde le sujet que sous l'angle de l'amende impayée. "Personne pour rappeler le nombre de morts et de blessés sur les routes bruxelloises à cause des chauffards?", s'interroge-t-elle. D'autres abondent dans ce sens. Le débat sur la vitesse en agglomération est vif à Bruxelles, où l'essentiel du territoire passera à 30 km/h et où les accidents à répétition, à Schaerbeek notamment, ont suscité la polémique.

L'immunité parlementaire du député fédéral CDH Georges Dallemagne va être levée, révèle la RTBF. Ce responsable politique devra comparaître devant un tribunal de police pour un excès de vitesse commis en Région bruxelloise, plus précisément dans le tunnel Louise."Les faits remontent au 11 juillet 2018, souligne la RTBF. L'humaniste est verbalisé pour infraction à l'article 11.1.1 de l'arrêté royal portant règlement général sur la police de la circulation routière. Comme le rappelle le procureur général dans un courrier du 9 janvier dernier adressé à la Chambre, Georges Dallemagne "roulait à une vitesse mesurée de 88 km/h (vitesse corrigée de 82 km/h) à un endroit où la vitesse maximale autorisée était de 50 km/h (agglomération)"."Montant de la transaction proposée : 363 euros. Le député, négligent, oublie de payer et finit par le faire, mais en retard. Il risque une amende majorée et ne conteste pas sa levée d'immunité parlementaire. Quant à l'excès de vitesse, il reconnaît la faute, en la justifiant par le fait que la limitation dans les tunnels Louis a été récemment revue de 70 km/h à 50km/h.La politologue Caroline Van Wynsberghe (UCL) s'étrangle sur Twitter de voir que l'on n'aborde le sujet que sous l'angle de l'amende impayée. "Personne pour rappeler le nombre de morts et de blessés sur les routes bruxelloises à cause des chauffards?", s'interroge-t-elle. D'autres abondent dans ce sens. Le débat sur la vitesse en agglomération est vif à Bruxelles, où l'essentiel du territoire passera à 30 km/h et où les accidents à répétition, à Schaerbeek notamment, ont suscité la polémique.