Selon Philippe Noël, président du CPAS en charge de l'Action sociale et du Logement, il manquerait plus de 1.200 logements publics à l'heure actuelle. Il est donc nécessaire pour la capitale wallonne d'en créer beaucoup et rapidement. Pour arriver à 250 logements d'ici 2024, la Ville de Namur entend utiliser plusieurs leviers. D'une part, elle veut construire de nouveaux logements via les trois sociétés de logement de service public, tout en favorisant les synergies entre elles. Dans ce contexte, la Régie foncière sera utilisée comme point d'appui pour développer la politique du logement. Les possibilités de partenariat public-privé seront aussi explorées. D'autre part, la commune veut agrandir le parc de logements de l'Agence immobilière sociale namuroise, en lui donnant les moyens de le faire. En outre, il s'agit d'encourager les propriétaires privés à lui confier la gestion de leur bien dès sa construction. La mise sur le marché de logements actuellement considérés comme inoccupés a également été évoquée. Enfin, pour répondre à la demande, la déclaration insiste sur la nécessité de créer de petits logements de qualité, sans qu'ils soient des kots. (Belga)