Les partis Sp.a, Groen, CD&V, Open Vld et PVDA ont appuyé l'avis de la ville de Louvain, la N-VA et le Vlaams Belang ont voté contre. Liesbeth Homans, la nouvelle ministre-présidente flamande également en charge des Affaires intérieures, a engagé le 26 juillet dernier une procédure pour que la mosquée Al Ihsaan à Wilsele (Louvain) perde sa reconnaissance officielle et ne reçoive plus de subsides. D'après les informations de la nationaliste flamande, des activités salafistes y seraient menées. En cause également, la collaboration de la mosquée avec un imam assistant qui, en 2017, avait été écarté pour avoir approuvé la violence envers les femmes "qui se comportent mal". Or, selon l'avis de la Ville de Louvain adopté par le conseil communal lundi soir, aucun élément objectif n'atteste d'une idéologie salafiste qui légitimerait ou inciterait à la violence au sein de la mosquée, ou d'activités en contradiction avec les droits fondamentaux. Al Ihsaan s'engage également de manière positive et constructive dans la communauté locale de Louvain, estime le collège communal. (Belga)