Le travail de l'observatoire reposera sur des statistiques collectées grâce aux deux "scan cars" qui circulent dans la zone de stationnement payant de la ville de Charleroi. Grâce à une application, celles-ci sont susceptibles de rassembler toute une série de statistiques. Ces statistiques seront analysées par l'observatoire en question qui comptera des représentants tant de la police, de la police administrative, de la Régie communale autonome (RCA) et des services mobilité et voiries de la Ville. "L'objectif est de pouvoir véritablement mener une politique de stationnement dynamique", a indiqué l'échevin de la Mobilité Xavier Desgain. Sur la base de certaines statistiques, le collège communal pourrait par exemple décider de créer davantage de places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite ou orienter les automobilistes vers des places de stationnement situées dans certains quartiers moins fréquentés les jours de week-end. (Belga)

Le travail de l'observatoire reposera sur des statistiques collectées grâce aux deux "scan cars" qui circulent dans la zone de stationnement payant de la ville de Charleroi. Grâce à une application, celles-ci sont susceptibles de rassembler toute une série de statistiques. Ces statistiques seront analysées par l'observatoire en question qui comptera des représentants tant de la police, de la police administrative, de la Régie communale autonome (RCA) et des services mobilité et voiries de la Ville. "L'objectif est de pouvoir véritablement mener une politique de stationnement dynamique", a indiqué l'échevin de la Mobilité Xavier Desgain. Sur la base de certaines statistiques, le collège communal pourrait par exemple décider de créer davantage de places de stationnement pour les personnes à mobilité réduite ou orienter les automobilistes vers des places de stationnement situées dans certains quartiers moins fréquentés les jours de week-end. (Belga)