Dans les chiffres, le budget ordinaire atteint quelque 803 millions d'euros (+3,2% par rapport à 2017), consommés quasi pour moitié (391 millions) par les dépenses en personnel. Les frais de fonctionnement (91,7 millions d'euros) sont en hausse de près de 6,7 millions d'euros (8%). Selon Philippe Close c'est en grande partie dû à l'augmentation des infrastructures de proximité mises en place par la Ville dans les différents quartiers (e. a. écoles, crèches, ...). L'accueil des 0 à 18 ans dans les crèches et les écoles reste une priorité. Il pèse 52,5 millions d'euros au budget ordinaire. Le budget consacré à l'asbl de prévention Bravvo (9 millions) augmente de près de 11% notamment pour permettre la création d'une nouvelle équipe de nuit des gardiens de la paix qui seront actifs à Laeken. Sur le plan de la sécurité la dotation police héritera des moyens nécessaires à l'engagement imminent de 50 à 60 policiers. Au rayon recettes, la hausse atteint 3,57%. Les recettes immobilières sont en hausse. Elles sont liées, dixit Philippe Close à l'effet produit par l'augmentation de l'offre de services et d'infrastructures de proximité dans les quartiers. Le budget extraordinaire s'élève à 117,9 millions d'euros dont 96,2 millions financés sur fonds propres de la Ville. Dans ce contexte, 2018 verra aboutir la construction de deux nouvelles écoles à Neder-Over-Heembeek (une maternelle et une primaire) d'une capacité de 888 élèves ainsi que de six milieux d'accueil des plus petits (216 places). Selon Alain Courtois, de nouveaux investissements sont prévus dans les infrastructures sportives de proximité. "Même s'il ne règle pas tout, le sport est au centre d'une des tâches entreprises par la majorité pour réduire la pression dans les quartiers. Je tiens à le dire parce que pour certains, y compris au fédéral, tout cela relève du détail", a insisté l'échevin libéral. (Belga)

Dans les chiffres, le budget ordinaire atteint quelque 803 millions d'euros (+3,2% par rapport à 2017), consommés quasi pour moitié (391 millions) par les dépenses en personnel. Les frais de fonctionnement (91,7 millions d'euros) sont en hausse de près de 6,7 millions d'euros (8%). Selon Philippe Close c'est en grande partie dû à l'augmentation des infrastructures de proximité mises en place par la Ville dans les différents quartiers (e. a. écoles, crèches, ...). L'accueil des 0 à 18 ans dans les crèches et les écoles reste une priorité. Il pèse 52,5 millions d'euros au budget ordinaire. Le budget consacré à l'asbl de prévention Bravvo (9 millions) augmente de près de 11% notamment pour permettre la création d'une nouvelle équipe de nuit des gardiens de la paix qui seront actifs à Laeken. Sur le plan de la sécurité la dotation police héritera des moyens nécessaires à l'engagement imminent de 50 à 60 policiers. Au rayon recettes, la hausse atteint 3,57%. Les recettes immobilières sont en hausse. Elles sont liées, dixit Philippe Close à l'effet produit par l'augmentation de l'offre de services et d'infrastructures de proximité dans les quartiers. Le budget extraordinaire s'élève à 117,9 millions d'euros dont 96,2 millions financés sur fonds propres de la Ville. Dans ce contexte, 2018 verra aboutir la construction de deux nouvelles écoles à Neder-Over-Heembeek (une maternelle et une primaire) d'une capacité de 888 élèves ainsi que de six milieux d'accueil des plus petits (216 places). Selon Alain Courtois, de nouveaux investissements sont prévus dans les infrastructures sportives de proximité. "Même s'il ne règle pas tout, le sport est au centre d'une des tâches entreprises par la majorité pour réduire la pression dans les quartiers. Je tiens à le dire parce que pour certains, y compris au fédéral, tout cela relève du détail", a insisté l'échevin libéral. (Belga)