Cette tournée de Mme Ramírez débute mercredi à Bruxelles par une rencontre avec le secrétaire général du Service européen pour l'action extérieure (SEAE), Stefano Sannino, pour évoquer des questions comme la paix après les près de six décennies de conflit qui ont ensanglanté la Colombie, la lutte contre la drogue, la cybersécurité et la crise liée à la pandémie de coronavirus. Elle rencontrera également le représentant spécial de l'Union européenne pour les droits humains et envoyé spécial pour la paix en Colombie, Eamon Gilmore, pour analyser les avancées de la politique "la paix dans la légalité". La vice-présidente s'entretiendra aussi avec le ministre-président flamand, Jan Jambon, ainsi qu'avec d'autres responsables belges pour envisager les possibilités de coopération en matière de vaccination, d'homologation des certificats Covid-19, de soutien aux migrants, d'opportunités pour les jeunes et la lutte contre le trafic de drogue. Jeudi, Mme Ramírez signera le "Plan d'action de la lettre d'intention politique régionale et d'intégration transfrontalière", qui vise à promouvoir le développement régional et urbain durable et rencontrera le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans. Elle rencontrera enfin lors de son séjour bruxellois la cheffe de la diplomatie belge, Sophie Wilmès, et le secrétaire délégué (adjoint) de l'Otan, le Roumain Mircea Geoan¿. La Colombie est devenue en 2018 le premier pays d'Amérique latine à obtenir le statut de "partenaire mondial" de l'Alliance atlantique. La vice-présidente se rendra ensuite en Espagne, notamment pour inaugurer la 80e foire du livre de Madrid, dont la Colombie est l'invitée d'honneur. (Belga)

Cette tournée de Mme Ramírez débute mercredi à Bruxelles par une rencontre avec le secrétaire général du Service européen pour l'action extérieure (SEAE), Stefano Sannino, pour évoquer des questions comme la paix après les près de six décennies de conflit qui ont ensanglanté la Colombie, la lutte contre la drogue, la cybersécurité et la crise liée à la pandémie de coronavirus. Elle rencontrera également le représentant spécial de l'Union européenne pour les droits humains et envoyé spécial pour la paix en Colombie, Eamon Gilmore, pour analyser les avancées de la politique "la paix dans la légalité". La vice-présidente s'entretiendra aussi avec le ministre-président flamand, Jan Jambon, ainsi qu'avec d'autres responsables belges pour envisager les possibilités de coopération en matière de vaccination, d'homologation des certificats Covid-19, de soutien aux migrants, d'opportunités pour les jeunes et la lutte contre le trafic de drogue. Jeudi, Mme Ramírez signera le "Plan d'action de la lettre d'intention politique régionale et d'intégration transfrontalière", qui vise à promouvoir le développement régional et urbain durable et rencontrera le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans. Elle rencontrera enfin lors de son séjour bruxellois la cheffe de la diplomatie belge, Sophie Wilmès, et le secrétaire délégué (adjoint) de l'Otan, le Roumain Mircea Geoan¿. La Colombie est devenue en 2018 le premier pays d'Amérique latine à obtenir le statut de "partenaire mondial" de l'Alliance atlantique. La vice-présidente se rendra ensuite en Espagne, notamment pour inaugurer la 80e foire du livre de Madrid, dont la Colombie est l'invitée d'honneur. (Belga)