La société Rendac indique jeudi avoir collecté jusqu'à 30% de carcasses supplémentaires à la fin du mois de juillet, principalement des porcs et des poulets. "C'est la première fois qu'une vague de chaleur est si extrême", ajoute le syndicat agricole flamand Boerenbond.

Fin juillet, le mercure a dépassé les 40 degrés et ces fortes chaleurs ont causé des problèmes aux agriculteurs, notamment pour la ventilation des étables et l'hydratation des animaux. La mortalité des porcs et des poulets a progressé de 30%.

Selon Vanessa Saenen, porte-parole du Boerenbond, les vaches produisent jusqu'à 15% de lait en moins avec ces températures. La production de viande est également en baisse tandis que les poules pondent moins d'oeufs. Un rapport sera publié à l'automne afin de détailler l'impact de la canicule, mais le secteur agricole s'attend déjà à une perte financière substantielle.