A Gand, quatre membres du personnel infirmier et médical de l'hôpital universitaire (UZ Gent) ont reçu la première dose du vaccin Pfizer. Jusqu'à présent, seules les maisons de repos et de soin avaient eu droit à la précieuse injection. Au départ, l'UZ Gent voulait donner le coup d'envoi de la vaccination de son personnel samedi mais les incertitudes autour de la livraison des vaccins de Pfizer et l'absence de quota officiel - connu depuis - ont poussé l'hôpital à reporter son projet. L'UZ Gent souhaite désormais vacciner aussi rapidement que possible ses près de 6.000 membres du personnel. A Anvers, l'hôpital ZNA Middelheim a administré des vaccins Moderna, pour la première fois dans le pays, à son personnel. Cent-vingt soignants devaient recevoir leur première injection lundi, un millier devrait être vacciné d'ici la fin de la semaine. Le vaccin de Moderna doit être conservé à une température de -20°C, ce qui est plus élevé que pour le vaccin de Pfizer (-70°C). Toutefois, quatre semaines doivent s'écouler entre les deux injections nécessaires pour être vacciné, contre trois pour celui de Pfizer. (Belga)

A Gand, quatre membres du personnel infirmier et médical de l'hôpital universitaire (UZ Gent) ont reçu la première dose du vaccin Pfizer. Jusqu'à présent, seules les maisons de repos et de soin avaient eu droit à la précieuse injection. Au départ, l'UZ Gent voulait donner le coup d'envoi de la vaccination de son personnel samedi mais les incertitudes autour de la livraison des vaccins de Pfizer et l'absence de quota officiel - connu depuis - ont poussé l'hôpital à reporter son projet. L'UZ Gent souhaite désormais vacciner aussi rapidement que possible ses près de 6.000 membres du personnel. A Anvers, l'hôpital ZNA Middelheim a administré des vaccins Moderna, pour la première fois dans le pays, à son personnel. Cent-vingt soignants devaient recevoir leur première injection lundi, un millier devrait être vacciné d'ici la fin de la semaine. Le vaccin de Moderna doit être conservé à une température de -20°C, ce qui est plus élevé que pour le vaccin de Pfizer (-70°C). Toutefois, quatre semaines doivent s'écouler entre les deux injections nécessaires pour être vacciné, contre trois pour celui de Pfizer. (Belga)