Les frappes aériennes turques ont visé les secteurs de Rajo et de Jandairis, dans le nord-ouest et le sud-ouest de la région, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Dans ces secteurs, de violents affrontements opposent les forces turques et leurs alliés parmi les rebelles syriens aux combattants kurdes, selon l'ONG. "Depuis lundi, la Turquie a intensifié ses frappes aériennes", a ajouté le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Les avions turcs survolent également la ville d'Afrine, où le bruit des bombardements dans les collines environnantes se fait entendre, a rapporté un correspondant de l'AFP. Côté turc, une roquette tirée du nord de la Syrie est par ailleurs tombée dans un champ désert de la région frontalière de Kilis, selon des responsables turcs à Afrine. Ils ont indiqué que l'artillerie d'Ankara avait répliqué. Depuis le 20 janvier, la Turquie mène une offensive dans l'enclave d'Afrine pour en chasser la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). (Belga)

Les frappes aériennes turques ont visé les secteurs de Rajo et de Jandairis, dans le nord-ouest et le sud-ouest de la région, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Dans ces secteurs, de violents affrontements opposent les forces turques et leurs alliés parmi les rebelles syriens aux combattants kurdes, selon l'ONG. "Depuis lundi, la Turquie a intensifié ses frappes aériennes", a ajouté le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Les avions turcs survolent également la ville d'Afrine, où le bruit des bombardements dans les collines environnantes se fait entendre, a rapporté un correspondant de l'AFP. Côté turc, une roquette tirée du nord de la Syrie est par ailleurs tombée dans un champ désert de la région frontalière de Kilis, selon des responsables turcs à Afrine. Ils ont indiqué que l'artillerie d'Ankara avait répliqué. Depuis le 20 janvier, la Turquie mène une offensive dans l'enclave d'Afrine pour en chasser la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). (Belga)